Outils pour utilisateurs

Outils du site


serveurs:lighttpd

Ceci est une ancienne révision du document !


lighttpd

Introduction

« lighttpd est un serveur conçu pour être léger et rapide. D'après ses concepteurs, il a été écrit pour prendre en charge les sites Web nouvelle génération. Ainsi, Youtube, Wikipedia ou Meebo utilisent lihttpd. »

Installation

Debian 5.0

L'intégralité des actions qui vont suivre doivent être exécutées en tant que super-utilisateur (typiquement : root).

Installation du serveur web

Pour installer lighttpd, utilisez votre gestionnaire de paquets préféré. Par exemple avec apt-get, entrez :

# apt-get install lighttpd

Dès lors, lighttpd devrais être installé.

Pour tester si votre serveur à pu se lancer sans problèmes, visitez l'adresse http://localhost avec votre navigateur web.

Si vous voyez une page écrite en anglais dont le titre est « Welcome page », c'est que votre serveur fonctionne.

Si vous ne voyez pas cette page et que votre navigateur vous dit qu'il n'a pas pu trouver le serveur à cette adresse, c'est que votre serveur n'a pas pu démarrer ou a été mal installé.

Vérifiez le fichier /var/log/lighttpd/error.log . Celui-ce devrais vous vous indiquer pourquoi le serveur n'a pas pu démarrer.

Si le log n'existe pas, il faudra alors réinstaller lighttpd.

Pour redémarrer votre serveur, entrez :

# /etc/init.d/lighttpd restart

Dès que votre serveur est fonctionnel, le répertoire /var/www/ correspond à la page racine de votre serveur http://localhost. C'est donc là qu'il faudra entreposer vos pages HTML (car pour le moment, lighttpd ne supporte pas PHP).

Pour que votre serveur soit accessible de l'extérieur, il faudra ouvrir le port 80 de votre routeur.

Installation de php5

Pour installer php5, utilisez votre gestionnaire de paquets préféré. Par exemple avec apt-get, entrez :

# apt-get install php5-cgi

APrès l'installtion, nus allons devoir activer le module fastcgi de lighttpd pour que php5 soit pris en compe.

Pour celà, entrez :

# lighty-enable-mod fastcgi

Puis redémarrer le serveur comme indiqué :

# /etc/init.d/lighttpd force-reload

Voilà, php5 devrais donc maintenant être opérationnel.

Pour vérifier que php5 marche bien, nous allons crer un fichier nommé « phpinfo.php » dans /var/www/

Éditez ce fichier et placez les lignes suivantes à l'intérieur :

<?php
phpinfo();
?>

Accèdez ensuite à votre serveur à l'adresse http://127.0.0.1 et cliquez sur « phpinfo.php ».

Vous devriez alors avoir sous les yeux une montagne d'informations sur votre serveur.

Si ce n'est pas le cas, je vous invite à suivre la même manoeuvre que celle décrite plus haut, lors de l'installation.

Pour plus d'informations à propos du langage php, vous pouvez visiter le site http://www.php.net .

Installation de MySQL

Pour installer MySQL, utilisez votre gestionnaire de paquets préféré. Par exemple avec apt-get, entrez :

# apt-get install mysql-server mysql-client

Un mot de passe super-utilisateur (=root) vous sera demandé.

Entrez le mot de pass qui vous plaira. Alterner chiffres et lettres sur une bonne longueure (environ 10 caractères) vous garantira un niveau de sécurité suffisant.

Dès lors, MySQL devrais être installé.

Pour tester si vous pouvez vous connecter, entrez </code>mysql –user root –password</code> dans un terminal.

Entrez ensuite votre mot de passe.

Si mysql vous indique

Welcome to the MySQL monitor.  Commands end with ; or \g.
Your MySQL connection id is 37

C'est que vous êtes connecté et que votre serveur MySQL fonctionne. Pour sortir, entrez « quit ».

Si ce n'est pas le cas, les log de MySQL sont : /var/log/mysql.log et /var/log/mysql.err

Pour redémarrer MySQL, entrez :

# /etc/init.d/mysql restart

Avoir une base MySQL est intéressant mais il serait encore plus intéressant que PHP5 puisse communiquer avec MySQL; c'est là la base de ce que l'on pourrais appeler le « web 1.5 » : les informations ne sont plus directement écrites dans le fichier chargé par le serveur web mais dans une base de donnée. Les CMS (Content Management System) utilisent largement cette léthode pour permettre à l'utilisateur de mettre du contenu en ligne sans avoir de conaissances particulères en programmation web.

Donc, pour que mysql puisse communiquer avec PHP5, il va faloir installer « php5-mysql ».

# apt-get install php5-mysql

Puis redémarrer lighttpd.

# /etc/init.d/lighttpd restart

On va ensuite tester la communication entre PHP et MySQL;

Pour celà, vous pouvez vous rendre sur phpinfo.php à la rubrique MySQL(phpinfo.php#module_mysql)

Ou créer un fichier php qui se connectera à votre base de données. Créez ce fichier dans /var/www/ .

Ensuite, remplissez ce fichier comme suivi en remplacant votre_mdp par le mot de passe que vous avez choisi.

<html>
<head>
<title>Test MySQL</title>
</head>
<body>
<?php
$test_mysql = mysql_connect("127.0.0.1", "root", "1234567");

if($test_mysql)
{
	print("La connexion est etablie !");
}
else
{
	print("La connexion n'a pas pu etre etablie");
}
?>
</body>
</html>

Si la page affiche “La connexion est etablie”, c'est que tout va bien, sinon, jetez un oeil aux logs de mysql et de lighttpd.

Voilà, ce sera tout pour MySQL !

Installation et configuration de modules complémentaires

- Le module « userdir », de même que pour Apache permettra aux utilisateurs de la machine hébergant le serveur lighttpd d'avoir leurs pages personnelles sous la forme : http://serveur/~identifiant/.

Les pages HTML doivent alors être placées dans leur ~/public_html/ .

Pour activer ce module, entrez :

# lighty-enable-mod userdir

Voci, en vrac une ligne d'extensions pour php5 :

php5-curl 
php5-gd 
php5-idn 
php-pear 
php5-imagick 
php5-imap 
php5-mcrypt 
php5-memcache 
php5-mhash 
php5-ming 
php5-ps 
php5-pspell 
php5-recode 
php5-snmp 
php5-sqlite 
php5-tidy 
php5-xmlrpc 
php5-xsl 
php5-json

Toutes ces extensions s'installes avec votre gestionnaire de paquets favori !

Pour désinstaller un module complémentaire, utilisez la commande :

# lighty-disable-mod nom_du_module
serveurs/lighttpd.1248966272.txt.gz · Dernière modification: Thu Jul 30 17:04:32 2009 par elessar